L’IMPÉRATRICE ET LE SIGNE DE LA VIERGE par Martine GARETIER

La troisième lame du Tarot est : L’Impératrice.

Cette lame représente une femme couronnée, assise sur un trône.

Elle tient dans ses mains les attributs du pouvoir. Dans sa main gauche : un sceptre surmonté d’un globe et d’une croix. L’extrémité du sceptre reposant sur son ventre. Dans sa main droite un blason couleur chair sur lequel figure un aigle jaune aux ailes déployées. La couronne qu’elle porte est rouge bordée de « piquants » jaunes. Le trône sur lequel elle est assise est couleur chair et les montants font penser à deux ailes. Sa robe bleue recouvre une jupe rouge. Ses pieds ne sont pas visibles.

Ces différents symboles nous permettent de mieux comprendre qui est L’Impératrice, quel est son rôle.

Sa position assise, avec l’absence de pieds,  indique son calme, son côté immuable et sa stabilité. La couleur chair de son trône indique qu’elle règne sur la matière, sur le monde concret. Les « ailes », montants du trône rappellent son origine céleste, puissance qu’elle va mettre au service du concret, de la vie quotidienne.

Le sceptre surmonté du globe à la croix, est l’un des insignes de sa puissance, puissance qui lui vient du Ciel et de laquelle elle n’abusera pas puisqu’il se situe dans sa main gauche, la main de la réceptivité. L’extrémité du manche du sceptre qui repose sur son ventre montre que tout a germé dans le ventre de la Papesse (lame II) et qu’elle va devoir exprimer, faire naître cette « germination » d’origine divine. Très souvent, cette lame est accordée à la Vierge Marie. Le blason chair à l’aigle jaune est un autre des attributs de son pouvoir. L’aigle, roi des oiseaux (il est le seul à pouvoir regarder le soleil en face) représente donc la Connaissance, connaissance des mondes supérieurs. Connaissance qu’il va pouvoir incarner dans le quotidien puisqu’il repose sur un blason chair. L’Impératrice le tenant dans sa main droite,  main de l’action, la Connaissance va être diffusée mais pas n’importe comment puisque sa main  a une position protectrice sur ce blason.

La couronne de l’Impératrice rouge bordée de jaune montre l’activité intense au niveau cérébral (rouge) grâce et au travers de la puissance divine (jaune). Ses cheveux blancs montrant la pureté de sa pensée et la non transformation des idées qu’elle reçoit du Ciel.

Sa robe bleue nous indique sa très grande réceptivité et son grand calme extérieur alors même que la jupe rouge nous montre la très grande activité qui règne en son sein. Le collier ondulatoire jaune et la pomme d’Adam en font une personne de communication qui doit transmettre ce qu’elle sait. Ses yeux tournés vers la gauche laissent présager qu’elle transmettra ses idées à L’Empereur (lame IIII)  afin qu’il puisse les concrétiser.

Le rôle de L’Impératrice compte tenu de tous ses atouts est principalement un rôle créatif. Elle donne l’inspiration et l’intuition nécessaires à la conception d’un projet, projet qui sera concrétisé par L’Empereur. Elle aide à mettre au clair les multiples idées qui tournent dans notre tête et nous gênent pour avancer.  En tant que  personne de communication , elle va  nous aider à entrer en contact avec les autres, à mieux les comprendre et à mieux nous comprendre, nous même, dans le domaine relationnel.

C’est une lame très puissante et si nous savons écouter  l’enseignement qu’elle  peut nous donner, nous ferons instantanément  le nettoyage de tout ce qui encombre notre esprit afin de laisser la place à la connaissance innée, aux idées justes, à une très grande lucidité.

En tant que personnage social, L’Impératrice s’apparente aux personnalités régies par Mercure, planète de la communication, de l’intellect,….qui est la planète maîtresse du signe de la Vierge.

Qu’attendre de L’Impératrice si vous la mettez dans votre poche au cours de ce mois Vierge ?

(suite…)

Clin d’oeil sur… Le Tarot de Marseille par Michèle MAZILLY

Ayant pris, désormais, connaissance de la signification des Lames, vous allez pouvoir commencer à interroger l’avenir.

Avant tout, il est utile de vous rappeler l’importance de vous trouver un endroit
calme dans votre appartement ou maison, un endroit qui vous inspire et où vous vous sentez bien. Il peut s’agir d’un bureau, d’une chambre, du salon, dans tous les cas d’une pièce claire si possible.
Une bougie allumée, un peu d’encens ou papier d’Arménie apportera aussi une ambiance plus ésotérique pour consulter le Tarot.
Si l’atmosphère reste importante, il n’est également pas recommandé de consulter son tarot après un repas bien arrosé ou dans les odeurs de cuisine.
Il est recommandé d’interroger ses Lames durant une heure creuse dans la journée, très tôt dans la matinée ou tard dans la soirée au moment ou vous vous sentirez le mieux, en osmose avec la tranquillité ambiante.

Le fond des Arcanes étant majoritairement blanc ou clair, l’installation d’un tapis de jeu ou serviette foncée facilitera la concentration. L’idéal serait également de couper votre téléphone pour ne pas être dérangé et déconcentré au début de votre apprentissage.
Au fil du temps, c’est tout naturellement que vous vous installerez et trouverez l’endroit idoine pour consulter votre Tarot quelque soit l’endroit où vous vous trouverez.
Le Tarot de Marseille existe en 2 formats, grand et petite taille, il existe aussi une variante de ce même Tarot aux couleurs moins franches, un peu moins parlant mais tout aussi efficace.
Vous pouvez lui trouver une pochette afin de ranger ses 22 Arcanes ce qui vous permettra de le retrouver plus facilement. Il fera ainsi partie de votre vie et deviendra votre meilleur ami.
Avant de passer à la pratique du Tirage Éclair, il nécessaire d’aborder l’explication de la Coupe, qui reste primordiale lors d’un tirage.

(suite…)

Clin d’oeil sur… Le Tarot de Marseille par Michèle MAZILLY – Retrouvez plus d’articles dans le magazine Astr’Oh! : http://www.astr-oh-lemagazine.com/

L’origine du Tarot de Marseille reste une énigme. En effet, plusieurs théories s’affrontent, notamment celle lui donnant naissance en Égypte sous l’ère des pharaons, mais la plus probable et moins sujette à controverse situerait son origine en Italie du Nord fin XVème, début XVIème siècle. Il aurait été ensuite transporté vers le Bassin méditerranéen via Marseille où il prît réellement son importance et surtout son nom grâce à Nicolas Conver. L’intérêt pour le Tarot de Marseille va s’essouffler au fil des ans, des siècles et c’est dans les années 1930 que Paul Marteau profitant d’un regain d’intérêt pour l’occultisme, le remis au goût du jour en éditant une version améliorée (notamment les teintes et le format) du Tarot originel.

Sans entrer dans une étude iconographique trop poussée, les images, les couleurs, les symboles semblent raconter des histoires et répondre ainsi aux questions posées par le consultant. La pratique régulière de la cartomancie et en particulier le Tarot de Marseille permet de transcender « ces histoires » ou réponses au-delà des outils que sont les Arcanes et découvrir une autre perception. En effet, l’initiation au Tarot met en lumière un langage codé à part entière, une façon de communiquer, de s’exprimer, d’appréhender le monde de l’invisible, de l’au-delà.

(suite…)